Sur cette page, nous vous proposons des solutions ou des pistes de solution. 

Notre positionnement est clair: nous sommes favorables à ce que les enfants sortent de ce système.

D’une part, pour ne pas être soumis à des adultes qui portent un masque (qui ne sert à rien à part déshumaniser les gens et les rendre malades!), des tests (non fiables et très douteux), un vaccin dangereux et qui risque fort de mettre un terme aux droits fondamentaux de l’être humain. D’autre part, parce que les enfants méritent une éducation et un enseignement vivants et respectueux de leur individualité.

Cela dit, si les écoles alternatives sont inaccessibles (distance, tarifs) ou que l’instruction en famille est difficile à organiser (temps, compétences), vous avez des moyens de protéger vos droits et ceux de votre enfant.

1 – Comment avoir une bonne immunité? 

Excellent article d’une naturopaths Laurence Henck:

https://www.editions-terre-de-lumiere.com/euro/le-systeme-immunitaire/

 

2 – Ici, quelques flyers à télécharger et à distribuer autour de vous:

tract alerte + IEF

tract alerte santé enfants

déclaration illégalité contravention port du masque

3 – Vous décidez de déscolariser votre enfant

Tout parent a le choix de garder ses enfants “à la maison”. Une solution légale existe: il s’agit de passer à l’instruction en famille. Pour cela, la démarche administrative est simple. Il s’agit d’envoyer un courrier à la mairie et à l’inspection académique. (Courrier instruction en famille). 

En atteste le site de Led’a, les enfants d’abord:

La loi oblige toute personne désirant pratiquer l’instruction en famille (à distinguer de l’inscription à un organisme d’enseignement à distance en classe complète) à déclarer, auprès de la mairie et de l’inspection académique dont elle dépend, qu’elle prend en charge l’instruction des enfants dont le nom et la date de naissance sont spécifiés. Cette déclaration doit avoir lieu à chaque rentrée scolaire à partir de celle de l’année civile où l’enfant atteint l’âge de 3 ans, et jusqu’à l’âge de 16 ans. Dans le cas d’un changement de résidence, ou d’un changement du choix du mode d’instruction en cours d’année, la déclaration doit en être faite dans les huit jours qui suivent le changement.

(art L131-5 du Code de l’Enseignement)

En cas de déscolarisation en cours d’année, pour éviter tout malentendu, il est fortement conseillé d’envoyer une lettre en recommandé avec AR au directeur de l’établissement fréquenté par l’enfant pour informer que son enfant ne fréquentera plus l’établissement en question. Certaines familles ont été signalées dans le cadre du contrôle de l’assiduité scolaire car le chef d’établissement n’avait pas été informé (par écrit) que l’enfant ne fréquenterait plus son établissement. Il est également important en cas d’absences de l’enfant pour maladie de fournir un justificatif médical. 

 

4 – Vous décidez de scolariser votre enfant

A – La première des choses est de discuter avec le directeur de l’établissement de votre enfant: que pense-t-il de la situation et des risques ? Se sent-il impliqué ? Est-il même au courant ? Il est préférable de le rencontrer et de lui parler de vos inquiétudes plutôt que d’envoyer des courriers impersonnels qui ne vont pas nécessairement poser de bonnes bases dans les relations avec lui/elle. N’oublions pas que le directeur sera peut-être amené à prendre des décisions au sujet de votre enfant… mieux vaut créer de la confiance!

B – Demandez au directeur de se positionner

Engagement directeurs d’écoles

Courrier questions aux directeurs

C – Remettez un courrier au chef d’établissement en lui rappelant la loi Kouchner qui vous permet de refuser tout acte médical. Dans tous les cas, avant toute décision, vous avez le droit à un consentement libre et éclairé c’est-à-dire qu’il ne peut y avoir d’obligation et avant toute chose, on doit valablement vous informer sur l’acte médical proposé, avec toutes les informations connues. Tout médecin doit donner les informations avant un acte médical et par écrit sous peine d’être poursuivi et condamné (voir documents suivants):

Certificat à faire signer par le Médecin avant toute vaccination

protection et refus vaccin aluminium

texte certification non danger vaccins rentrée scolaire

 

 5 – Entrez en contact avec d’autres parents et/ou résistants dans votre région.

Contactez-nous ou joignez des associations d’instruction en famille telles que Led’a ou Laia. Vous n’êtes pas seuls!